Sudanzare : pour la mémoire des danses et musiques traditionnelles du Mezzogiorno

Sudanzare : pour la mémoire des danses et musiques traditionnelles du Mezzogiorno

RITMO DI PROTESTA: Danse populaire contemporaine

LE PROJET : Le documentaire raconte l’histoire de l’association Franco-Italienne Sudanzare, dont le siège principal se trouve à Paris. À travers une analyse des phénomènes sociaux et économiques utiles à l’actuelle transmission du patrimoine culturel des musiques et des danses traditionnelles du sud de l’Italie, Tullia Conte et Mattia Doto racontent leurs expériences de chercheurs sur le phénomène « tarantella ».

Au récit se rajoutent des images et des témoignages de plusieurs acteurs de la sauvegarde de la tradition, dont Vincenza Cortazzo, disparue en mai 2016, qui a eu un rôle majeur dans la transmission de la danse populaire du Cilento : un passé riche d’exemples de théâtre populaire, qui continue à survivre sous ses formes les plus archaïques dans certaines régions isolées de l’Italie du sud.

Au cours du documentaire, la comparaison avec l’opération politico-culturelle qui traduit, transforme, promeut et finance une « reproposition » des musiques et des danses traditionnelles du sud de l’Italie, justifiant les besoins et les nécessités de la culture consumériste, nous conduit à la réflexion sur le rôle et la fonction du corps dans la danse. Artistes, interprètes et passionnés de tarantella et d’autres formes de danse traditionnelle se comparent sur la danse et la musique comme moment de regroupement social, comme forme de connaissance de soi, comme dispositif de cure et comme forme d’expression de l’âme.


Le documentaire est un instrument adressé à qui ressent la nécessité de renforcer la survie des pratiques musicales et de danses anciennes, et à qui a comme passion la transmission de cette mémoire.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *